Non aux licenciements de PE stagiaires

 

Juin 2002 : 108 professeurs d’école stagiaires licenciables sur l’ensemble des 1700 en formation à l’IUFM de Créteil.

Interpellés par la CGT, FO et les stagiaires, le Rectorat et le Ministère ont reconnu cette situation comme problématique.

A la rentrée, à notre demande, le Recteur a accepté de revoir les dossiers : 31 stagiaires ont pu obtenir un renouvellement de stage. Mais 77 collègues sont licenciés.

Cette situation est inacceptable pour les collègues. Elle sanctionne des stagiaires, qui ont d’abord subi les carences de la formation. De plus, le droit à une prolongation de stage ou à son renouvellement n’est pas du tout assuré. Aucune solution autre que le chomâge n’est proposé à ces 77 collègues.

Le 18 septembre, le Ministère recevait une délégation des stagiaires et des syndicats qui les défendent. Celui-ci s’est dit à l’écoute.

Le recteur sera à nouveau interpellé pour trancher sur les recours. En attendant, certains stagiaires ont déjà entamé une procédure au tribunal administratif.

Cette situation ne doit pas se reproduire en juin 2003. Dès maintenant, les stagiaires doivent intervenir pour l’amélioration de leurs conditions de formation et de titularisation.

 

Indemnités de stage non-versées

Depuis le 1er trimestre 2002, les élèves-professeurs, comme les autres stagiaires ne reçoivent plus les indemnités de stage auxquelles ils peuvent avoir droit. Raison : le ministère n’a pas versé le budget correspondant. .

La CGT et des stagiaires ont déjà interpellé le directeur de l’IUFM. Une action en direction du ministère est à envisager

Retour à l'accueil ou pour adhérer au SDEN-CGT Educ'action 93