Des grilles horaires qui ne règlent rien !

C’est une rentrée 2001 sous le signe du double langage et des économies qui se prépare.

Côté pile un ministre, M. Mélenchon qui affirme vouloir défendre l’enseignement professionnel, endiguer la baisse du recrutement des élèves. Pour ce faire, il n’hésite pas à remettre en cause le collège unique pour tous jusqu’à la 3e, suggérant de revenir à une orientation précoce en LP et souhaitant ressusciter les 4e et 3e techno supprimées il y a peu.

Côté face, certains rectorats taillent dans le vif. A Paris, diminution de la DHG de 3600 heures, fermeture de LP, regroupement de sections. Sur l'académie d'Orléans-Tours, le rectorat ne dote les établissements qu’à 95,92% des besoins reconnus par le rectorat. Des LP à Châteauroux, à Blois ont fait grève pour protester contre cette politique ainsi que le regroupement de sections : mettre dans une seule classe des 1ère et 2e années CAP ou des élèves de BEP de spécialité différente. " les classes à plusieurs niveaux peuvent être une bonne chose avec de bons projets " se sont entendus dire les enseignants de Châteauroux du rectorat.

Nous n’en sommes pas là sur Créteil. C’est une académie sensible. La lutte dans le 93 et les LP est encore dans les mémoires. Mais le rectorat révise à la baisse les capacités d’accueil pour récupérer des moyens. Cette économie porte sur 339 heures dans les LP-SEP du 93 pour l’instant.

Même double langage pour les conditions de travail. Davantage de dédoublement dit Mélenchon dans la presse. Le SNETAA le répète en écho.

Ce n’est pas ce que montrent les nouvelles grilles horaires des 2nde professionnels et 1ère bac-pro refusées par les syndicats au conseil supérieur de l’Education.

Les seuils de dédoublement n’ont pas changé !

D’où viennent les dédoublement dont parle Mélenchon ? Sans doute, des heures de module et de PPCP pré-affectées dans certaines disciplines. Ce n’est pas tout à fait la même chose.

Les nouvelles grilles horaires se traduisent par une baisse horaire globale : 0,5 à 1h selon les BEP et un " faux " gain de 1,5h, uniquement grâce à l’augmentation de l’horaire PPCP en 1ère bac-pro.

Certaines disciplines comme les Lettres-Histoire, voire les Lettres-Anglais subissent une réduction de 0.5h.

En fait le ministère récupère ainsi des moyens horaires pour mettre en place l’enseignement en Education civique, juridique et sociale. (0.5h par semaine).

Que faire dans les établissements ?

Partir des besoins. Ne pas gérer la pénurie. Elaborer et proposer au vote des DHG alternatives.

C’est ce que propose la résolution votée par la commission exécutive du SDEN CGT Educ’action 93 du 9 mars 2001.

La préparation de la rentrée 2001 ne fait que commencer.

Retour à l'accueil ou pour adhérer au SDEN-CGT Educ'action 93