Algérie :
manifestations pour la liberté, la démocratie

Des dizaines de milliers de Kabyles, d’Algériens manifestent depuis plusieurs semaines malgré la répression policière.

Le gouvernement de M. Bouteflika se tait. Seules décisions annoncées : une vague commission d’enquête sur les violences policières en Kabylie et l’interdiction de manifester à Alger.

Parti de Kabylie pour faire respecter la dignité de l’identité berbère, le mouvement s’est étendu à d’autres régions d’Algérie. 70% de la population algérienne a moins de 30 ans mais toujours aussi peu d’avenir.

Liberté, démocratie, droit au travail, au logement, aux loisirs mettent dans la rue tous les Algériens.

Le président de la république, les généraux essayent par des provocations systématiques de casser, de discréditer le mouvement, de briser l’élan.

A Paris, deux manifestations ont déjà eu lieu pour soutenir le mouvement en Algérie. Elles ont rassemblé des milliers de manifestants.

Le SDEN-CGT 93 soutient le mouvement du peuple algérien dans sa lutte pour l’obtention de tous les droits élémentaires revendiqués.

 

 

Retour à l'accueil ou pour adhérer au SDEN-CGT Educ'action 93