Enseignement professionnel :

Un avenir kaki pour l’Education

Le 12 juillet dernier, un communiqué de presse faisait état de la signature d’une nouvelle convention entre les ministères de l’éducation nationale (enseignements professionnel) et de la défense. La convention n’est pas encore publiée, mais les dispositions prévues soulèvent beaucoup d’interrogations.

En effet, il est notamment prévu que les anciens militaires bénéficieront d’un dispositif de formation et de reconversion de l’Education Nationale (CNED, GRETA). Des actions de sensibilisation à destination des emplois-jeunes dans le cadre de leur reconversion seront menées.

Mais ce sont surtout les dispositions concernant les élèves qui inquiètent. Ceux-ci, notamment en LP, pourraient dorénavant effectuer leur PFE dans l’armée (deviennent-elles des Plans Forcenés d’Embrigadement ?). Ces stages seraient rétribués et compteraient dans le cadre d’un engagement à l’armée dans le cadre de contrat d’un an

Par ailleurs des mentions complémentaires ou FCIL seraient créés dans des établissements professionnels pour préparer aux métiers de l’armée.

La charte de l’enseignement professionnel intégré avançait déjà dans la prise en main de l’éducation par le patronat. C’est au tour de l’armée. A quand l’église ? n

 

Retour à l'accueil ou pour adhérer au SDEN-CGT Educ'action 93