Saint-Denis, le 20 décembre 2002

 

Lettre du bureau départemental N°8

A photocopier et à diffuser aux syndiqué-E-s

 

Cher-E camarade, 

 

Le trimestre s’est terminé sur une grève qui a été suivie : celle des MI-SE et aides-éducateurs le 17/12. Bien qu’appelée tardivement par une intersyndicale dont la CGT faisait partie, elle a eu un écho dans le milieu : par exemple, tous les SE en grève au LP Bartholdi de Saint-Denis. Certes, la manifestation parisienne était réduite : 2 à 300 personnes. Mais, en province, la mobilisation des surveillants, qui avait démarré avant le 17/12, a donné lieu à des manifestations plus importantes :

2000 à Nantes, 5 à 600 à Saint-Nazaire, 6000 sur l’académie de Rennes (Brest : 2000, Quimper : 1000, Lorient : 500, Rennes : 2500). 50% de grévistes sur l’académie de Rennes. Le mouvement existe aussi sur l’académie de Toulouse.

Au niveau des formes de lutte : intersyndicales avec tenue d’AG, de collectifs de MI-SE. Enseignants et étudiants participent au mouvement (grève et manif).

Indiscutablement, la suppression de 5600 postes de MI-SE et de 20000 emplois-jeunes passent mal. Il y a dans ces mobilisations un point d’appui pour redémarrer après les vacances de fin d’année.

Dans nos établissements, il faut aller voir les surveillants et aides-éducateurs pour faire tomber les barrières entre les personnels, agir avec eux.

 


Deux autres problèmes nous attendent début 2003 : l’avenir des services publics et la retraite.

La presse annonce d’ores et déjà la privatisation d’Air France. A EDF-GDF, l’enjeu de la signature du protocole d’accord sur les retraites c’est aussi la privatisation de l’entreprise. Une des conditions mises pour cela c’est la constitution d’une caisse autonome des retraites ce qui permettrait de sortir les prestations retraite de la comptabilité de l’entreprise.

Le gouvernement veut régler ce problème avant de s’attaquer au régime des retraites. Le gouvernement et le MEDEF ne font pas mystère de leur volonté d’allonger la durée de cotisations. Il faudra se mobiliser.

 

Mutations inter-académique. Ouverture du serveur le 3/01/2003. Fermeture du serveur : 24/01/2003. Une première réunion d’information a eu lieu le 18/12/2002. Elle n’a regroupé que quelques enseignants.

Compte tenu du fait que nous sommes souvent sollicités sur les établissements pour renseigner les candidats à la mutation, nous proposons de tenir une réunion d’information et de formation à destination des responsables de sections et des enseignants intéressés : le mercredi 8 janvier 2003 de 15h à 17h.

 

Informations collège-LP. A l’occasion de la table ronde du 11/12/2002, le ministre de l’éducation nationale a ajourné les dispositions permettant d’affecter à titre définitif des certifiés et des agrégés sur des postes de LP. Il a reporté l’examen du nouveau projet de circulaire sur le lycée des métiers.

 Lors d’une visioconférence, le 16/12/2002, avec 10000 proviseurs et chefs de travaux, Luc Ferry a justifié la mise en place de classes en alternance en 4ème et 3ème , de dispositif de découverte des entreprises pour « sensibiliser » les élèves vers la voie professionnelle.

 

Audit et recrutement. L’audit annoncé par Mrs Ferry et Darcos a eu lieu. Il relativise les besoins en recrutement d’enseignants en minorant  l’ampleur des départs en retraite attendus donc les besoins. Cela a des incidences immédiates sur le nombre de postes ouverts aux concours. Ainsi, le ministère estime qu’en 2003, 14000 postes seraient suffisants dans le second degré (18000 postes aux concours en 2002). Cela veut dire 0 recrutement et redéploiement des postes entre les académies. Il faut donc être vigilant lorsque le nombre de postes sera annoncé. Cela concerne aussi les MA et contractuels inscrits aux concours réservés et examens professionnels.

 

Préparation de la rentrée 2003. Les premières mesures ont été présentées le 18 décembre 2002 aux syndicats. Il s’agit des dotations de postes par académie.

Dans le 1er degré : 34400 élèves attendus en plus à la rentrée prochaine. Seulement 847 emplois supplémentaires ont été affectés. 153 postes restent en réserve. Sur Créteil : + 77 postes.

Dans le second degré, 0 poste en plus nationalement. Il y aurait stabilisation des effectifs entre une baisse du nombre d’élèves en collège mais une hausse en lycée et LP. Redéploiement des postes entre académies. Créteil : + 184 postes.

 

La valse des recteurs. Pour l’instant, elle épargne Créteil. Mais ailleurs, beaucoup de changement. A Paris, retour d’une vieille connaissance : Maurice Quenet, ancien recteur de Créteil, de Nice  et qui s’occupait du plan anti-violence auprès de M.Darcos. Ailleurs, c’est un ancien secrétaire du club de l’Horloge (extrême-droite) qui est nommé recteur. A suivre.

 

Mobilisation réussie à A.Rimbaud (La Courneuve). Professeurs et élèves ont fait grève et manifesté mardi 17/12/2002 pour empêcher l’expulsion d’une élève, Zina, élève de 2ème professionnelle en Sanitaire et Social. 300 sur 450 élèves à la Préfecture de Bobigny, c’est quand même bien. La mobilisation a marqué des poings puisque le dossier de Zina va être réexaminé afin de lui accorder un titre de séjour lui permettant de poursuivre ses études en France.

Un exemple à suivre partout où il y a des élèves sans-papiers.

 

Manifestation anti-guerre le 15 janvier 2003. Celle du 14 décembre a rassemblé 10000 manifestants. Les déclarations de G.Bush sont claires. Les menaces se précisent et le danger de guerre se rapproche. Le moindre prétexte sera utilisé voire fabriqué. Seules, les mobilisations peuvent empêcher le déclenchement d’un conflit qui écrasera les populations civiles sous les bombes. Ces manifestations sont internationales.

Depuis le début, la CGT est partie prenante des manifestations anti-guerre mais la participation militante reste trop restreinte.

Le bureau départemental lance un appel aux syndiqués, au personnel pour qu’ils participent à la manifestation du 15 janvier.

Amicalement,                          


Michel Bidaux  

Secrétaire départemental

Documents joints :     

-          Convocation-mandat pour la réunion de formation syndicale « mutations » du 8 janvier.

Retour à l'accueil ou pour adhérer au SDEN-CGT Educ'action 93