Saint-Denis, le 24 octobre 2002

Lettre du bureau départemental N°5

A photocopier et à diffuser aux syndiqué-E-s

 

Cher-E camarade,

  

La grève du 17 octobre a été bien suivie (JP Timbaud : 66%, Bartholdi : 60%, Aristide Briant : 75% et 80% pour les ATOSS, Simone Weil : 57%). Et dans ton établissement, combien ?

15000 manifestants à Paris. Indéniablement, les enseignants, personnels d’éducation et ATOSS ont voté contre le budget 2003 de l’Education nationale.

Le ministre de l’Education nationale, Luc Ferry, étant très occupé par la sortie de son livre (Une vie réussie), c’est son adjoint Darcos qui nous a répondu sur deux points :

Autrement dit, rentabilisation des moyens existants et révision à la baisse. A l’Assemblée nationale, le budget de l’Education nationale a été voté sans modification au projet du gouvernement.

Le gouvernement prend donc le risque d’une rentrée avec 14000 postes en moins pour la vie scolaire et l’annulation des 5000 postes prévus dans le second degré.

La question de la poursuite et de l’amplification se pose dès à présent : quand ? comment ?

Le tous ensemble des services publics est une proposition populaire. Il faut le mettre en pratique. Pour cela, nous avons besoin de décisions et de mots d’ordre nationaux de la part de nos syndicats.

 

Le 26 novembre est une date déjà inscrite dans le calendrier : mobilisation des salariés de la SNCF. Elle peut être une journée pour tous les services publics si nos syndicats le décident.

Dans l’Education nationale, les fédérations se réunissent le 4 novembre pour envisager la poursuite de l’action. Le SDEN-CGT 93 est quant à lui favorable à « une action prolongée » et au « Tous ensemble » (appel du CNU du 11 octobre). Il reste à donner un visage et un contenu à cette option.

 

Les élections professionnelles du 3 décembre. Nous avons 5 listes dans le 2nd degré (3 en 1999). Un certain nombre de 4 pages par catégories d’établissement sont sortis.

Mais il nous faut mener une campagne de terrain. Pour cela, toutes les sections doivent envoyer un délégué au conseil académique qui se tient à Créteil le 8 novembre. Sont également invités nos candidat-e-s (syndiqués et non syndiqués).

Sur le département, nous envisageons de tenir des réunions d’information dans quelques établissements avec l’idée de faire venir des enseignants des établissements voisins. Nous sollicitons les camarades de Drancy, Bobigny, Blanc-Mesnil, Saint-Ouen, Montreuil : voir si une telle réunion est possible dans le lycée (à défaut à la bourse du travail ) et informer le bureau départemental. Mais nous pouvons également répondre à la demande d’autres sections syndicales.

Par ailleurs, nous avons déposé une liste pour les élections aux conseil d’administration et conseil scientifique et pédagogique de l’IUFM de Créteil (scrutin le mercredi 27 novembre et vote par correspondance avant). Cela doit également être pris en compte dans notre campagne. Ces élections IUFM doivent être l’occasion d’aller discuter avec les stagiaires présents dans nos établissements (un 4 pages spécifique et la profession de foi seront bientôt disponibles sur le site du SDEN).

 

Formation syndicale « élu-e-s CA ». Elle aura lieu mercredi 13 novembre (mandat joint). Elle est destinée à celles et ceux qui viennent d’être élu-e-s.

Cette réunion a lieu sur la journée. Nous espérons une forte participation

 

Précarité : 20 personnes ont participé à la réunion du 16 octobre. C’est peu au regard des 300 invitations envoyées. C’est le signe qu’il faut travailler à la reconstruction d’une activité permanente susceptible d’homogénéiser une « catégorie » d’enseignants aux situations disparates. Nous avons adopté une résolution qu’il faut faire connaître, discuter et adopter si possible dans les établissements où nous sommes.

Un certain nombre de contractuels ont constaté qu’à la rentrée, ils avaient été changé de catégorie (de la 2e à la 3e par exemple). Les contractuels doivent faire des recours à la DPE. Une collègue de Bartholdi a eu gain de cause et a vu son indice majoré. Il faut savoir que le rectorat aurait mis en application une grille indiciaire qui intègre ancienneté et diplômes pour le classement en catégorie et l’attribution de l’indice de rémunération.

Nous joignons à ce courrier un tableau récapitulatif des conditions pour s’inscrire aux différents concours (réservé, interne, 3e voie) et examens professionnels. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 27 novembre.

Ne pas hésiter à contacter le syndicat.

 

Deux pétitions à signer :

 Amicalement,                                                 


Michel Bidaux  

Secrétaire départemental

Documents joints :     

Retour à l'accueil ou pour adhérer au SDEN-CGT Educ'action 93