Saint-Denis, le 23 mai 2003

 

Lettre du bureau départemental N°21

A photocopier et à diffuser aux syndiqué-E-s

  

Cher-E camarade,

 

35.000 manifestants à Paris le 22 mai. Présence à la manifestation des personnels de la fonction publique territoriale, des hôpitaux, des impôts. De nombreuses manifestations dans les régions.

Le mouvement de grève dans l’éducation garde toute sa force, sa détermination, sa radicalité. L’opinion publique, les parents lui sont favorables.

Aussi le gouvernement et sa majorité parlementaire se fissurent. Des craquements apparaissent. Des déclarations discordantes se font entendre, y compris au sein du Ministère de l’Education Nationale, entre les partisans du maintien des « réformes » et ceux qui veulent lâcher du lest.

Ferry est en sursis et Raffarin sur le grill. A portée de main, une victoire politique du mouvement social sur une majorité politique réactionnaire.

La réunion interministérielle du 27 mai pour traiter du « malaise enseignant » est déjà dépassée puisque certains parler de lâcher du lest sur la décentralisation.

Notre orientation doit être claire : continuer la grève dans l’éducation nationale, y compris en cas de convocation pour les examens, élargir la grève à l’interprofessionnel.

Les fédérations nationales syndicales appellent à reconduire la grève. Même le SNALC appelle à la grève ! De nouvelles initiatives sont prévues : le 27 mai, grève et manifestations dans l’éducation nationale, mais aussi dans d’autres secteurs (prise de position de FO, d’UD-CGT, …). Il faut assurer leur succès.

Nous voulons le retrait des projets Ferry et Fillon, l’abrogation de la loi sur les assistants d’éducation, un budget 2004 à la hauteur des besoins, pas de suppression de postes, la titularisation des précaires sans condition d’aucune sorte.

Sur les retraites, c’est un mouvement de grève générale reconductible de tous les secteurs qui peut faire reculer le gouvernement. La réussite qui s’annonce exceptionnelle de la manifestation du 25 mai doit permettre l’extension de la grève reconductible dans de nouveaux secteurs.

Aussi, dans la semaine qui vient, il faut sur les localités contacter les services publics, la fonction publique, le privé, pour bâtir ce mouvement.

Le 2 juin au soir et le 3 juin, les transports doivent rentrer dans la grève. Enfin !

Il faut la paralysie de l’ensemble des secteurs pour faire plier le gouvernement sur ses projets concernant la retraite par exemple.

 

Examens : voir textes joints. Le syndicat s’est positionné pour le report et le réaménagement du calendrier.

 

Assemblées du mouvement : elles montrent le dynamisme de la grève. Il est important qu’elles soient le reflet de la situation de la grève dans les établissements. La présence de délégué-e-s mandaté-e-s nous semble important, sans que cela remette en cause la participation individuelle.

 

Audience au Ministère : Messieurs Ferry et Darcos ont reçu les organisations (communiqué joint). Celle de la CGT comportait 8 personnes dont une syndiquée du 1er degré en grève dans le 94, 1 ATOSS en grève de Montpellier. Restait une place de disponible pour un-e délégué-e issu-e de l’AG Ile-de-France, qui en avait exprimé le souhait. J’ai fait cette proposition à 2 camarades (1 du SNES, 1 de la CGT) qui sont très investis dans cette AG, mais je n’ai eu aucun retour à cette proposition. Une occasion de perdue ! Dommage !

Prochaine AG d’Ile-de-France : Mardi 22 mai après la manifestation.

 

Rentrée 2004 : la circulaire pour le réemploi des précaires est parue. Elle doit être affichée dans les établissements. Le serveur (36-14 CRETEL*MACT) est ouvert jusqu’au 1er juin pour les vœux à formuler concernant les MA et contractuels. Quant aux vacataires, ils recevront un formulaire papier.

Distribuez et récupérez la fiche syndicale.

 

Sommet du G8 à Evian : 4 jours de mobilisation contre le sommet du G8. Manifestation le dimanche 1er juin. Des cars du collectif unitaire partent le vendredi 30 mai à 20h, le samedi 31 au matin et à 20h. Contacts : 01.48.59.52.36, transportg8@no-log.org.

 

Amicalement.

Michel Bidaux

 

Secrétaire départemental

Documents joints :

§         Tract du SDEN-CGT Educ’action 93

§         Communiqué de la FERC-CGT après l’audience au Ministère et appel intersyndical à la grève du 27 mai

§         Lettre au recteur sur les examens et rappel du cadre réglementaire de la grève pendant les examens

§         Appel sur les retraites

§         Fiche syndicale d’affectation à transmettre aux contractuels et MA de l’établissement

§         4 pages confédéral sur la mobilisation anti-G8 à Evian

Retour à l'accueil ou pour adhérer au SDEN-CGT Educ'action 93