Saint-Denis le 5 mai 2001

Lettre du bureau départemental N16

A photocopier et à diffuser aux syndiqués

Cher(e) camarade,

Depuis plusieurs semaines, l'actualité est marquée par l'annonce successive des licenciements massifs dans de grandes entreprises : Danone, Marks et Spencer, puis AOM-Air liberté, Moulinex auxquels il faut rajouter Valeo, Dim, A chaque fois, des centaines d'emplois vont être supprimés, des villes sinistrées parce que des actionnaires estiment que leurs profits ne sont pas suffisants.

Dans ce contexte, la seule réponse du gouvernement est d'amender sa loi sur la "modernisation sociale" de quelques dispositions qui ne répondent en rien à la situation. De leur côté, les salariés des entreprises concernées sont entrés dans une mobilisation de grande ampleur, manifestations, appel au boycott, occupations.

Ces actions bénéficient du soutien massif de la population. Ce qui est donc aujourd'hui à l'ordre du jour, c'est une intervention de l'ensemble des salariés et chômeurs pour l'interdiction des licenciements. C'est le sens de l'appel à une manifestation nationale à Paris le 9 juin, à l'initiative des intersyndicales des entreprises concernées (voir document joint).

Le BD du SDEN CGT 93 a décidé de soutenir cet appel et de signer la pétition des syndicalistes pour une telle manifestation. Une prochaine réunion de préparation de la manifestation nationale aura lieu mercredi 16 mai à 18h, à la bourse du travail de Paris.

La journée d'actions du 22 mai initiée par la CGT, doit dans ce contexte servir de première échéance pour mobiliser (tract joint). Aucune initiative n'est contradictoire. Il faut qu'elles servent à construire une mobilisation puissante et unitaire (syndicats, associations, partis politiques).

Dans les établissements, nous avons la responsabilité d'initier le débat sur cette situation sociale, d'organiser ces mobilisations. Les heures mensuelles d'informations syndicales doivent être utilisées.

En ce qui concerne les salaires, le gouvernement a annoncé des mesures unilatérales inacceptables : 0.5% d'augmentation pour 2000, 1.2% pour 2001 et 2002. Il en a profité pour retirer de l'augmentation des salaires proposée 1 point uniforme en 2001 et 2002. Il y a lieu d'organiser une protestation collective. Nous vous envoyons un modèle de motion de protestation à adapter et à envoyer par tous les établissements à Sapin, ministre de la fonction publique : 72, rue de Varenne, 75007 Paris.

Dans l'éducation nationale, les mesures Lang pour le collège sont aujourd'hui connues et applicables à la rentrée 2001 pour la 6e. Elles ne répondent pas à l'orientation en fin de 5e que Mélenchon proposait. Mais de nombreuses zones d'ombres demeurent : les 4 itinéraires-découvertes seront-ils obligatoires pour tous les élèves ou seront ils facultatifs, à la discrétion des établissements. Dans ce dernier cas, il y a un réel danger de filiarisation des élèves dès la classe de 5e. Par ailleurs, la 3e deviendrait une classe de détermination. Le bureau départemental a décidé de sortir un numéro spécial de Sden'ergie sur cette réforme : il sera disponible vendredi 11 mai. Le débat doit d'ores et déjà avoir lieu avec tous les collègues.

Dans les SEGPA, un collectif s'est créé dans le 93 pour obtenir les 18 heures pour tous : PLP en SEGPA et instituteurs spécialisés. Il appelle à la grève à partir du jeudi 10 mai, le SDEN 93 soutient ce mouvement, appelle à s'y joindre, et dépose un préavis de grève. Une réunion est organisée pour les personnels concernés :

Mercredi 9 mai à 14h

à la bourse du travail de Bobigny, salle C3, niveau 0.

Par ailleurs, dans le cadre de la préparation de la rentrée 2001, il est toujours possible d'intervenir dans les établissements pour créer des postes, notamment par la transformation d'heures supplémentaires en poste. C'est pourquoi, la CGT-Educ'action Créteil organise une journée d'étude sur "les moyens d'enseignement et DHG des établissements, et les nouvelles grilles horaires en BEP et Bac pro":

Mercredi 23 mai 2001 de 14h30 à 1730

Maison des syndicats du Val de marne

11/13, rue des archives, Créteil.

Cette journée est notamment destinée aux élu(e)s ou futur(e)s élu(e)s des conseils d'administration des établissements. Le mandat syndical pour celles et ceux qui en auraient besoin sera joint au courrier académique de l'UASEN.

Amicalement et à bientôt.

Michel Bidaux

Secrétaire départemental

Documents joints :

Proposition de motion

Le personnel du proteste vivement contre la décision autoritaire et arbitraire de M. Sapin, ministre de la fonction publique quant à l'augmentation des salaires dans la fonction publique.

Le refus de la poursuite des négociations accompagne la baisse du pouvoir d'achat : 0.5% en 2000, 1.2% en 2001 et 2002, ça ne fait pas le compte !

Nous réaffirmons notre exigence d'une augmentation des salaires :

Retour à l'accueil ou pour adhérer au SDEN-CGT Educ'action 93